[index]

 

 

<ARTISTES

 

André Avril

Au commencement il y a la sculpture. Des sculptures pour rendre sensible une relation au temps, par le déploiement de l'énergie des matériaux. Un rapport au temps où l'immobilité apparente des sculptures est affectée en continu par un mouvement possible, dans la précarité de l'équilibre. Une matière comme l'eau, qui produit sa propre durée par écoulement ou évaporation, peut modifier imperceptiblement la position de la sculpture dans l'espace.

Parallèlement, cette temporalité propre aux sculptures s'est déplacée vers l'image et le film à l'intérieur d'espaces ou de lieux dans lesquels ce passage entre immobilité et mouvement est particulièrement sensible. Le matériau premier de mes images est la lumière, sa matérialité. Filmer consiste le plus souvent à arpenter et attendre. Attendre que le mouvement et les variations de la lumière modifient les dimensions d'un espace et permettent une autre perception du temps.

www.derives.tv/Les-receptacles

collections CD / DVD / publications

 

l o l i g o


  

 

p r o j e t s


 

 

a r t i s t e s


  

 

c o l l e c t i o n s


 

© 2016 loligo® - mail@loligo.tm.fr  

refonte :m.naruse